Blogue
/ Contrôle de la consommation de carburant

Contrôle de la consommation de carburant

8 janvier, 2018
Kirill Yakynin

Gurtam prouve encore une fois que le meilleur n'est pas l'ennemi du bien. Il y a six mois, nous avons mis à jour notre propre algorithme de calcul de la consommation de carburant pour offrir aux utilisateurs la solution plus flexible, précise et efficace. Aujourd'hui, nous vous dirons comment nos partenaires l’utilisent, mettent en œuvre des projets non standards et même économisent sur l'achat des indicateurs de carburant. Mathématique simple et flexibilité d'esprit, rien de plus. 

Avant la mise à jour de Wialon Hosting en mars, il y avait deux façons de déterminer la consommation de carburant: selon le taux et par le calcul. Dans le premier cas, pour obtenir le résultat, il était nécessaire de multiplier le taux par le kilométrage, par exemple, 30 litres par 500 km parcourus par le camionneur pour une journée. Dans la seconde cas, le taux de marche à vide a été pris en compte, ainsi que dans la ville et hors de la ville (avec les régimes de vitesse correspondants). Tout est simple pour ceux qui en ont besoin pour que le conducteur réponde au taux. Dans ce cas, la précision des calculs n'est pas si importante.  

Après la mise à jour, l'algorithme de consommation par le calcul a été amélioré et est devenu plus flexible en raison de l'utilisation des capteurs de fonctionnement efficace du moteur. Ils vous permettent de régler la valeur individuelle de la consommation sous différentes charges (régime moteur) et dans les circonstances particulières (par exemple, le mouvement du matériel sur une couche de neige d’un mètre de profondeur).

Au début cette innovation a causé beaucoup de discussions. Cependant, avec le temps le nouveau mécanisme de calcul a prouvé son efficacité. Par la suite, dans l'onglet "Avancé" on a implémenté la fonction similaire au calcul selon le taux. Mais cela a été fait plutôt pour la commodité du client final, qui ne veut pas toujours comprendre les subtilités techniques du système.

 Nouveautés facilitant le travail avec Wialon:

  • Transfert du taux de marche à vide de l'onglet "Consommation de carburant" aux réglages du capteur d'allumage pour vérifier les décharges lorsque le moteur est arrêté. C'est une étape logique après avoir implémenté la "dépendance" entre le taux de consommation et le capteur ci-dessus. Auparavant, si le carburant était dechargé lorsque le moteur était arrêté dans les volumes inférieurs au taux de marche à vide (par exemple, le taux est 2 l / h, le conducteur decharge 1 l / h), la décharge n'était pas affichée dans les rapports. Maintenant, avec le capteur d'allumage coupé, toute fuite de carburant (plus que la valeur minimale définie pour éviter les «faux» décharges) sera considérée comme une décharge, quelle que soit le taux. En d'autres termes, le moteur est allumé – le taux de marche à vide est prise en compte, en cas contraire - non.
  • La capacité de contrôler plus efficacement les véhicules dont le carburant est déduit sur une base horaire, c’est-à-dire, en tenant compte du fonctionnement de l'équipement ponté ou porté (équipement de construction, chargeurs). Cela est rendu possible par l'utilisation du capteur de fonctionnement efficace du moteur (CFEM) en tant que coefficient au taux de consommation.
  • L'apparition du rapport tant attendu "Flux de carburant". Le tableau dans le rapport contient les données sur les remplissages du réservoir de carburant, les décharges et les intervalles du fonctionnement du détecteur de l'objet.
  • Possibilité d'importer / exporter les tableaux d'étalonnage. Si vous utilisez les dispositifs spéciaux lors de l'étalonnage du réservoir, imaginez à quel point il est inconfortable de transférer toutes les valeurs vers Wialon manuellement. Maintenant, on peut l’oublier: c’est possible d‘importer les fichiers .csv et .txt avec les données nécessaires, ainsi que exporter les tableaux d'étalonnage dans le format .csv.

Calculateur des coefficients

La fonctionnalité du module de carburant de Wialon a été très appréciée par notre partenaire russe – le groupe de sociétés «Technologies modernes». 

En utilisant de nouvelles opportunités, il a développé le calculateur pour les coefficients saisonniers et a dérivé la formule pour calculer le taux de consommation de carburant en termes de vitesse, sans l’indicateur de carburant  et autres capteurs. Pour prouver l'efficacité du nouvel algorithme, l'entreprise a réalisé l’analyse comparative de la consommation de carburant par le calcul et le capteur de fonctionnement efficace du moteur qui a émulé l’indicateur de carburant. Donc, les données initiales:

  • la marche à vide et la vitesse comme principaux paramètres de consommation de carburant;
  • les tracteurs routiers équipés de l’indicateur de carburant;
  • les données sur le kilométrage, la consommation totale et moyenne obtenue à partir de l’indicateur de carburant. 

Pour le camion en question, le taux est de 30 l / 100 km, mais il ne s'est avéré valide qu'à la vitesse de 60 km. La consommation réelle en fonction de la vitesse devrait être différente:

  • À la vitesse de 20 km / h, la consommation est 4.5 fois supérieur à celui de la norme.
  • À la vitesse de 20 à 40 km / h, la consommation est 2.5 fois supérieur à celui de la norme.
  • À la vitesse de 40 à 60 km / h, la consommation est 1.7 fois supérieur à celui de la norme.

Dans l'exemple de notre partenaire, le camion a parcouru 12.2% du trajet à la vitesse inférieure à 60 km / h, et la consommation moyenne selon l’indicateur de carburant était de 32,53 l / 100 km. Par conséquent, le taux de consommation déjà spécifié dans le réglage du capteur d'allumage doit être multiplié par un certain coefficient lorsque la vitesse augmente.

On transfère ces données au système. On crée le CFEM avec le paramètre «vitesse», ouvre le tableau de calcul. En travaillant avec les paires XY, on entre les intervalles de vitesse appropriés dans la colonne X. Dans la colonne Y, au lieu du taux de consommation, on met les coefficients dont la formule de calcul a été vérifiée dans la pratique: 

Y = ((le taux, l / 100 km / (100 / vitesse, km / h)) / 2) * (1,6 / taux de la marche à vide, l / h), où 1,6 est le coefficient supplémentaire pour la marche à vide obtenu empiriquement.

Pour calculer Y, vous pouvez également utiliser le calculateur développé par notre partenaire.

Par exemple, pour le taux de 5 l / h, on obtient le tableaux suivant avec les coefficients pour différents intervalles de vitesse.

En connaissant le taux de la marche à vide pour les tracteurs Scania, on a appliqué ce réglage aux autres objets du même modèle et a obtenu l'image suivante:

On a le résultat presque identique à l’indicateur de carburant. Si vous appliquez ces proportions pour le taux à d'autres tracteurs, vous pouvez calculer le carburant utilisé sans l’indicateur de carburant et d'autres capteurs. Et ce n'est que pour la vitesse! Vous pouvez ajouter à cet algorithme autant de capteurs que possible, par exemple:

  • le chargement de la remorque;
  • la vitesse de la voiture;
  • la pression des pneus;
  • le fonctionnement du système autonome (chauffage autonome), etc.

Tout cela assure le contrôle précis même sans l'achat de l’indicateur de carburant.

Contrôle du carburant sur la technologie inactive

Parlons maintenant de la façon de résoudre les tâches auparavant impossibles en utilisant le capteur de niveau de carburant. L’équipement du client pour le forage des puits de pétrole est délivré au lieu de travail, où il est chargé. À la fin du travail, le carburant est déchargé et l'équipement est déplacé vers le nouvel emplacement. Le problème est que la consommation de carburant de cet équipement est de 300 l / h, et qu'il a été déchargé à la vitesse de 150 l / h avec le moteur arrêté. Cela rendait impossible d'afficher dans les rapports les décharges qui tombaient automatiquement dans la section statistique "Dépensé selon l’indicateur de carburant" - car la consommation était dans les limites de la norme, comme si le moteur ne fonctionnait pas. Le client n'était pas satisfait.  Le problème, bien sûr, a été résolu avant la mise à jour. Mais comparons, comme c'était avant et ce qu’on a maintenant. Sentez la différence! 

Grâce au nouvel algorithme de contrôle du carburant, on a réussi à éliminer plusieurs capteurs-validateurs inutiles (vitesse, allumage) et transformer le capteur de fonctionnement efficace du moteur "Heures d'installation" en coefficient de la consommation uniforme, et ne pas l’établir chaque fois. En multipliant le taux par le coefficient, on obtient la consommation sous la charge. 

En outre, grâce à la possibilité d’établir les taux pour le moteur sous différentes charges vous pouvez facilement ajouter dans le tableau "Heures" la colonne "Dépensé selon le taux" dans le calcul de «taux*temps» quel que soit le mouvement. 

Auparavant, vous avez créé:

  • la constante (const) pour la consommation de carburant en litres par seconde;
  • l’indicateur de carburant supplémentaire avec les données sur le message précédent;
  • CFEM avec le paramètre (temps -# temps) * const0.0023333333333333;

... et ensuite vous avez obtenu la colonne «Dépensé selon CFEM» et changé le nom pour «Dépensé selon les taux», c'est-à-dire, combien de carburant a été utilisé dans les secondes entre les messages. C’est le travail supplémentaire que vous ne faites plus maintenant.

Tout cela a permis de réduire considérablement le nombre de capteurs arbitraires et, par conséquent, passer moins de temps à adjuster, ainsi que réduire la probabilité d'erreur.

En conséquence, en utilisant le nouveau fonctionnel, nous avons:

  1. Fixation précise de la décharge lorsque le moteur est arrêté. Si le capteur de fonctionnement efficace est éteint - tout ce qui est au-dessus du taux devient la décharge. Sinon, les taux sont mesurés en fonction du fonctionnement de l'appareil;
  2. Taux exposé pour le travail du moteur à vide (jusqu'à 1100 tr / min) 50 l / h
  3. Taux de consommation de carburant exposé en charge (après 1100 tr / min) 300 l / h.

Plus d'informations sur le calcul des coefficients et l'utilisation du nouveau module sont dans la vidéo de nos partenaires.

Pour les six premiers mois d'utilisation la nouvelle méthode de calcul de la consommation de carburant, ainsi que d'autres nouveautés du système dans le module de surveillance du carburant se sont justifiées pour 100%, ce qui a été prouvé par les intégrateurs et les clients finaux.

Nous apprécions votre contribution au développement de Wialon et vous remercions de votre soutien. Ensemble, on rendra Wialon encore meilleur. Partagez votre expérience avec nous à marketing@gurtam.com afin que nous puissions la publier sur notre blog. 

*Module de carburant de Wialon

Le module de carburant de Wialon est l'un des plus utilisés dans notre système et permet de:

  • déterminer la consommation de carburant selon les données de l'ordinateur de bord du véhicule, des indicateurs de carburant et des compteurs;
  • voir l'historique des changements du niveau de carburant dans le réservoir pendant une certaine période sous la forme des graphiques et des tableaux;
  • recevoir les rapports sur toutes les recharges et décharges sous la forme du tableau avec la date, l'heure, l'emplacement, les niveaux de carburant initiaux et finaux et les volumes de recharge / décharge;
  • analyser la consommation réelle de carburant et la comparer aux taux, ce qui permet d'estimer les économies ou les dépassements pour une voiture séparé, ainsi que pour l'ensemble des véhicules;
  • recevoir rapidement les notifications sur les décharges et recharges par e-mail, SMS, dans le navigateur ou dans la fenêtre contextuelle.

Selon les partenaires de Gurtam, l’économie réalisée grâce à l'utilisation des outils de comptage et de contrôle de carburant atteint 15%, les décharges de carburant sont infailliblement fixées dans 90% des cas, et l'introduction du système se rentabilise en 3 ou 4 mois. La pratique a montré que telle surveillance aide à discipliner les conducteurs et planifier l'exploitation de la flotte de façon plus efficace. De plus, notre propre algorithme de calcul, la possibilité d'obtenir les rapports analytiques et la surveillance du carburant en temps réel nous permettent de prendre de l'avance sur les analogues.

Avez-vous trouvé cet information utile?